• Richard Lecocq

The Jacksons: One Night in Paris, 1979

Dernière mise à jour : 11 janv.


Quand les Jacksons sont annoncés au Palace début 1979 pour deux concerts, Paris plonge dans la quatrième dimension du Funk : aucune preuve tangible que cet événement a bien eu lieu n’a été présentée à ce jour. Plus de quatre décennies plus tard, nous avons mené l’enquête et découvert quelques indices qui lèvent le voile sur cette soirée mystérieuse.



Au début de l’année 1979, les Jacksons sont sur la route pour défendre leur dernier album, Destiny. Ils s’envolent pour l’Europe, où le titre Blame It On The Boogie a su trouver les faveurs des DJ’s et du grand public. Auréolés de ce succès qui marque leur retour en tête des charts 10 ans après I Want You Back, les 5 frères célèbrent également leur indépendance artistique durement acquise : Destiny est le premier album qu’ils produisent seuls, sous l’oeil bienveillant de Bobby Colomby, que CBS s’empresse de nommer producteur exécutif du projet, histoire de garder un contrôle relatif sur cette aventure musicale inédite pour le groupe.


Les Jacksons sont ainsi attendus dans les grandes villes du vieux continent pour présenter un show haut en couleurs : Londres, Amsterdam... et Paris. En France, la musique Soul peine à rencontrer un succès incontesté auprès du grand public. Il faut être à l’affût et s'initier à la chose pour suivre l’actualité des grands artistes Soul et Funk qui passent pas la capitale.


Les Jacksons sont attendus le mercredi 28 février 1979 au Palace, à deux pas des Grands Boulevards, pour deux concerts exceptionnels, à 19h30, puis à 23h. Le public se presse devant la salle pour la première séance. Le photographe Christian Rose répond aussi à l’appel du Boogie, et prend des photos des spectateurs qui font patiemment la queue, billets à la main. Il se souvient : "Le premier concert n’a pas eu lieu, et je n’ai pris que des photos à l’extérieur, avant de partir, sans savoir si le groupe a finalement donné le second show prévu à 23h. Ce qui est sûr, c’est qu’aucune photo du groupe en train de jouer sur la scène du Palace n’est sortie par la suite". Une rumeur laise entendre que le groupe est finalement resté dans sa chambre d’hôtel. Contacté pour les besoins de cet article, Gilles Pétard, ancien attaché de presse de Motown et ultra spécialiste français de la musique Soul, botte également en touche et déclare qu’il n’était pas présent ce soir-là.


Alors : a eu lieu, n’a pas eu lieu ? Plus de 40 ans plus tard, la question subsiste, avec comme seuls indices ces quelques photos précieusement gardées par Christian Rose pendant toutes ces années, merci à lui !


- Richard Lecocq


PS : Quelques jours après la publication de cet article, un témoin de cette soirée s’est manifesté sur la page Facebook en hommage au Palace : les deux concerts parisiens n’ont jamais eu lieu. Raison officielle : intoxication alimentaire de Michael et de l’un de ses frères. On n’en sait pas plus pour le moment. Pour se consoler, les fans déçus ont eu droit à une soirée dance floor de folie à l’intérieur du lieu sacré. Une autre époque...




Une autre version de cet article est disponible en anglais et à collectionner dans le #2 de JAM









DISPONIBLE DANS JAM #2


369 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout